Douceur et légèreté pour la Saint-Valentin


Ange_Cupidon

Elle est dépeinte sous tous les angles dans les médias, elle s’exhibe haut en couleurs dans les magasins, elle s’invite à la table des restaurants : la fête de la Saint-Valentin est partout.

Comme chaque année à la même date, le fête des amoureux nous en offre plein les yeux et les oreilles, nous rappelant la beauté et la magie de l’amour.

Cette vieille tradition originaire du Moyen Âge, d’abord fête chrétienne puis devenue fête laïque, serait suivie par 60% des Français.

Lorsque je suis amoureuse, j’aime célébrer la Saint-Valentin comme une sorte d’ancrage du couple, de bénédiction de l’union de deux êtres, une reconnaissance de cet état exceptionnel d’aimer et d’être aimé.

Car pour moi, cela reste une aventure exceptionnelle, surtout lorsque la flamme de l’amour réciproque s’inscrit dans la durée.  Qui ne connait pas autour de soi des couples englués dans la lassitude, qui se cherchent ou qui se déchirent ?  Qui n’a pas vécu de déceptions sentimentales, de ruptures amoureuses, de passions destructrices ?

Et malgré tout, nous continuons à y croire, à l’attendre, à l’espérer cet Amour éternel. Cette quête de l’âme-soeur est avant tout une quête de soi.  C’est l’autre qui nous révèle à nous-même.  Il nous révèle notre vulnérabilité, nous blesse parfois, mais de ces blessures naîtront des forces qui nous permettront de grandir jusqu’à arriver à un épanouissement de notre être et à un bonheur tant espéré.

Heureuse Saint-Valentin à tous les amoureux, et à tous les futurs Valentins et Valentines qui se cherchent !