Soyons le changement que nous voulons …

« Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde » – Gandhi 

 

Les récents attentats terroristes qui ont eu lieu à Paris ce 13 novembre 2015 sont tragiques et témoignent de l’horreur de l’idéologie djihadiste.  Je partage ma douleur et toute maColombes_changement compassion avec les familles touchées et avec tout le peuple français.

Il est grand temps à présent d’ouvrir nos consciences, et de se demander qu’est-ce qui a pu se passer pour que ce mouvement prenne naissance et se renforce de jour en jour ?  Qu’avons-nous raté pour que cela soit possible ?

Ces mouvements de violence extrême agissent comme un véritable cancer, à des fins de destruction générale.  Ils sont devenus des cellules folles, des cellules tueuses et suicidaires de surplus !

La société peut être comparée à un corps humain : Il y a une diversité considérable de cellules, celles du foie, celles des poumons, celles du cœur, etc… et chaque cellule joue son rôle, en interdépendance avec les autres cellules par la transmission de messages chimiques, dans le seul but de maintenir en bonne santé l’ensemble du corps.  Que se passe-t-il lorsque ce corps tombe malade ?  Que s’est-il passé lorsque tout à coup des cellules se mettent à muter, à proliférer et à tuer un ou plusieurs organes ?  Que s’est-il passé dans l’ensemble des cellules qui n’ont pu réussir à maintenir cet équilibre de santé, cette homéostasie ?

Je suis personnellement convaincue que le cancer est une réponse à un état général de mal-être, de blessures émotionnelles non guéries, de pensées auto-destructrices, de peurs, de haine, de rancœurs souvent tournées contre soi, en bref d’auto-sabotages.

On assiste régulièrement à des guérisons spontanées lorsque la personne atteinte de ce mal a réalisé une prise de conscience au niveau de ses blessures, a réussi à se libérer émotionnellement et à modifier ses conditionnements, et est entrée dans un processus d’amour de soi et des autres.

La physique quantique nous le démontre : quelle que soit la distance entre deux particules, chacune d’elle réagit selon l’observation qu’on lui accorde.  Nous vivons dans un système vibratoire, où chaque pensée, chaque sentiment a une répercussion dans le monde.  Nous sommes tous interconnectés et, de par nos mémoires transgénérationnelles et collectives, nous avons alimenté et continuons d’alimenter ainsi l’inconscient collectif de nos pensées, émotions, croyances.

Tout comme l’ensemble des cellules du corps, l’ensemble des êtres humains, en dépit de leurs différences, se retrouvent affectés par des malaises généralisés, inscrits dans cet inconscient collectif.  La plupart ne trouvent pas de réponses et beaucoup ne savent pas communiquer de manière empathique avec les autres.

C’est pourquoi je suis tentée de penser que, sans culpabilité aucune, nous portons tous une petite part de responsabilité sur ce qui se passe dans le monde.  A nous d’inverser la vapeur et de commencer urgemment à nous guérir intérieurement. Restons unifiés en nous, et unissons-nous aux autres, non dans l’escalade de la violence, mais dans la paix intérieure pour commencer.  Faisons grandir l’amour de soi et offrons au monde l’amour et la compassion dont il a un cruel besoin.  Surtout continuons à chanter, à danser, à rire, à Vivre dans la liberté et la joie, le meilleur antidote de la peur !

Chaleureusement,

Patricia

Partagez:

2 thoughts on “Soyons le changement que nous voulons …

  1. Nous pouvons construire ensemble un avenir beaucoup plus rejouissant que celui que nous voyons arriver si nous restons les bras croises. Mieux que ca, cet avenir peut etre meme bien plus rejouissant que notre present, car il redonne le pouvoir aux citoyens pour mener des actions positives sur leur territoire, pour et avec leur entourage, dans l’objectif d’un changement de societe choisi, et non subi.

    • Merci pour votre partage. Oui, des prises de conscience sont en train de se faire un peu partout, des mouvements citoyens qui veulent vivre autrement. Il existe un rapport de force, mais je suis convaincue que la société est vouée à changer, à s’améliorer, à évoluer et non à involuer. Gardons confiance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *