Se protéger du vampirisme énergétique

Le corps énergétique

Il vous est certainement déjà arrivé de passer un moment avec des personnes et de vous sentir ensuite plein d’énergie, ou bien au contraire, en présence d’autres, de vous sentir complètement vidé.

Comme tout ce qui existe dans l’univers, nous sommes constitués massivement d’énergie. Outre le corps physique, chacun d’entre nous possède un champ énergétique qui lui est propre, et qui correspond à un niveau vibratoire plus ou moins élevé en fonction de nos pensées, nos émotions, nos attitudes.  Il contient nos ressources vitales.  Ce corps énergétique constitue notre aura, qui peut s’étendre jusqu’à un mètre au-delà du corps physique, et que certaines personnes dont les thérapeutes énergéticiens arrivent à palper subtilement et à en déceler des troubles, voire des trous dans l’aura. 

Lors de toute rencontre et échange entre les êtres humains, se produit un échange d’énergie, un mélange d’auras qui peuvent instaurer une fusion, ou une confusion.

Chaque jour, nous dépensons de l’énergie et lorsque nous n’en avons plus suffisamment, nous essayons de refaire le plein de manière saine et naturelle.  Et si nous n’y arrivons pas, nous aussi la prenons instinctivement aux autres.

Comment savoir si on est victime d’un vampire énergétique ?

Voici des signes vous indiquant que l’on vous « pompe » votre énergie :

◊ Votre poitrine se sert-elle lorsqu’une nouvelle personne se joint à la conversation ?

◊ Est-ce identique chaque fois que vous rencontrez cette personne ?

◊ Éprouvez-vous un besoin compulsif de manger après une rencontre avec cette personne ?

◊ Vous sentez-vous attaqué, blâmé, critiqué, lorsque vous êtes en présence d’une personne en particulier ?

◊ Avez-vous mal à la tête, la nausée ou des vertiges quand une certaine personne engage la conversion dans un groupe où vous êtes présent, ou quand elle vous

◊ Comment est votre énergie après un repas de famille, avec des amis ou connaissances ? Dynamisé ou complètement « à plat » ?

◊ Vous arrive-t-il de vous sentir blessé, humilié, diminué, affaibli, lorsque lors d’une réunion, repas de famille… vous vous faites contredire, lorsque vos idées semblent injustement non reçues, non acceptées ?

Si de plus vous êtes en état de fatigue, stressé, affaibli émotionnellement, si vous êtes en manque de sommeil, sous l’influence de l’alcool, de drogues… vous êtes plus vulnérable, car toutes ces situations ont pour conséquence un abaissement de votre niveau vibratoire.

En théorie, nous pouvons tous être victime d’un vampire énergétique. Cependant comme il s’agit d’un être de niveau vibratoire relativement bas, il ne peut nous atteindre que si nous nous mettons à sa portée…

Qui sont les vampires énergétiques ?

Il existe en effet des personnes qui soient, momentanément ou régulièrement, en déséquilibre énergétique, soit par des attitudes néfastes, soit par des pensées et émotions négatives.  Elles recherchent alors, consciemment ou inconsciemment, à se rééquilibrer en puisant dans l’énergie vitale d’autrui.

Les conséquences pour la victime du vampire énergétique sont alors une perte de sa vitalité, de ses forces physiques mais aussi psychiques ; elle se sentira abattue, déprimée voire épuisée.

Les vampires énergétiques ne sont pas toujours conscients de leur répercussion sur les autres personnes.  Ils peuvent se retrouver dans notre cercle de relations proches, notre famille, conjoint(e), parents, etc. ou dans un groupe d’amis, de collègues.

Comment se comporte un vampire énergétique ?

Il y a deux types de vampire énergétique : le type « dominant » et le type « victime » :

Le type « dominant » :

Il peut se montrer tout autant sous des aspects séducteur et aimable que carrément dominant.

La plupart du temps, il a l’art d’attirer l’attention sur lui, aime être au centre des discussions dans une réunion ou un groupe.  Il fait du bruit, monopolise la parole, provoque des réactions.  Il parle beaucoup de lui, de ce qu’il vit,  dans les moindres détails.  Il impose ses idées, donne des ordres.  Il peut aussi témoigner d’un enthousiasme démesuré et vouloir stimuler ceux qui lui semblent un peu trop tranquilles à leurs yeux.

Le type « victime » :

Il parle faiblement, forçant votre attention.

Il a pris l’habitude de se plaindre, de se considérer lui-même comme une victime des autres ou des évènements, tentant d’attirer la compassion sur lui.

Il peut se montrer froid et distant, vous mettant en demande permanente.

Il reste vague, ne s’engage pas, ne prépare rien à l’avance, vous forçant à être totalement disponible.

Il y a ceux qui agissent inconsciemment et ceux qui le font volontairement.

Dans le premier cas, ce sont souvent des personnes en souffrance, dont les blessures n’ont pas été guéries : rejet, abandon, trahison, injustice, etc.  et qui cherchent auprès des autres de la reconnaissance, être acceptée, intégrée au sein d’un groupe.

Ceux qui agissent consciemment sont également des personnes en souffrance, mais complètement gouvernées par leur égo, et cherchant volontairement à dominer les autres, souvent à leur détriment.  Ils sont focalisés sur leur réussite, recherchant aussi à être reconnus et admirés, mais sans tenir compte des dommages collatéraux qu’ils pourraient occasionner.  On retrouve ici souvent les manipulateurs possédant tous les tours pour déstabiliser psychiquement et épuiser leur victime.

Différentes catégories de vampires énergétiques

L’intimidateur ou l’accusateur : il vous râle dessus sans arrêt, il vous opprime, il vous dévalorise, il vous stresse. Il parvient à vous voler votre propre énergie et votre confiance en vous, faisant ainsi grandir la sienne en revanche ! Il a toujours un commentaire défavorable à émettre sur tout. Il vous culpabilise insidieusement de ne pas faire les choses comme il faut. Il réprimande sans cesse et va même jusqu’aux insultes. C’est un colérique et il projette sa négativité dans votre champ énergétique. Il utilise les accusations pour siphonner votre énergie, ne laissant aucune place à la discussion. C’est aussi un très bon manipulateur.

L’interrogateur : il cherche à tout savoir de vous, il vous pose des tas de questions sur votre vie afin de trouver chez vous les failles et de mieux s’en servir contre vous mine de rien, toujours de façon subtile. Il est capable également de vous imiter et de vous voler vos idées et votre personnalité…

L’indifférent : par son comportement froid ou détaché, il vous poussera à faire des efforts pour vous rapprocher de lui ou mieux comprendre sa personnalité, vous exhortant alors à brûler de l’énergie et du temps, et même à vous sentir coupable de cette indifférence envers vous.

Le plaintif ou la sœur sanglot : il/elle va passer son temps à vous raconter ses malheurs attendant de l’aide de votre part, des conseils, de la consolation, de l’affection, vous aspirant, consommant votre propre moral, alors qu’une fois son sac vidé et repu d’attention, il/elle vous laissera en plan comme une vieille chaussette. Il/elle se plaint sans cesse. Il/elle joue le rôle de la victime. Le monde est toujours contre lui/elle, et responsable de ses malheurs. Si vous lui offrez une solution, il/elle réplique invariablement : « Oui… mais ». Il/elle vous relate sans scrupule les détails de ses mésaventures et répète sans arrêt les mêmes jérémiades.

La tragédienne : La Sarah Bernhardt des vampires ! Avec elle, le moindre incident se mue en production théâtrale. Elle a toujours un drame sur le feu : le chaos la dynamise. Pour elle, la vie est toujours extrême : les choses vont incroyablement bien ou incroyablement mal. Ce vampire épuise votre force vitale par l’intensité de ses émotions.

Comment se protéger d’un vampire énergétique ?

Afin de vous prémunir d’un éventuel vampire énergétique, il est utile de détecter à quel type de vampire énergétique vous avez à faire : est-il volontairement cruel ou est-il inconscient de l’effet qu’il produit ?

Nous pouvons tous, à un moment ou l’autre, être victime d’un vampire énergétique

Si nous ne sommes pas particulièrement retournés, ou que nous avons classé l’affaire, c’est que nous n’avons pas été dépouillés énergétiquement.

Par contre, si nous acceptons la situation ou nous laissons envahir par la colère ou la haine, c’est que nous avons perdu de l’énergie.

Si vous vous sentez en état de faiblesse, il est essentiel de vous ressourcer dès que possible : en vous recentrant sur vous-mêmes, en respirant profondément, en allant au contact de la nature (se balader en forêt, marcher pieds nus sur la plage…), en faisant du sport, en fréquentant des personnes positives, en vous faisant plaisir, et surtout en pratiquant la pensée positive.  Au besoin, coupez les liens (autant que possible) avec ces personnes négatives.  Ne les laissez pas prendre emprise sur vous et votre énergie !

Le meilleur moyen de se protéger des vampires énergétiques, est de les éviter. Dès que vous soupçonnez que votre interlocuteur est un vampire, écourtez la conversation, trouvez un prétexte, et partez. Si vous ne pouvez pas partir (réunion professionnelle, conventions sociales, raisons familiales, etc.), détachez votre esprit. N’écoutez le/la que très superficiellement, dîtes « oui », « je vois », souriez, et laissez votre esprit s’échapper. Pensez à votre emploi du temps, vos courses, vos proches, votre soirée. Ne tombez pas dans le piège de donner au vampire toute votre attention et votre concentration. Vous renforcez et canalisez ainsi votre énergie vers lui/elle, et c’est ainsi que le vol s’opère. Ne vous laissez pas toucher, ni même approcher trop près (maintenez votre espace vital).

Visualisez-vous entouré d’une sphère de lumière blanche enveloppante, formant un bouclier contre toute attaque énergétique, tout en permettant à l’énergie d’amour de vous pénétrer.

Nous pouvons aussi nous entrainer à contrôler nos émotions, plutôt que de vouloir contrôler la situation.  Une bonne gestion des émotions nous permet d’élever notre taux vibratoire, et donc d’empêcher un vampire énergétique de nous voler puisqu’il se trouvera à un niveau vibratoire plus bas.

Si nous sommes suffisamment en contrôle de nous-mêmes, bien ancrés énergétiquement et psychiquement, nous pourrons continuer à côtoyer cette personne et, par notre attitude, l’aider à avancer sur son propre chemin de guérison.

Comment accumuler de l’énergie sans la voler aux autres ?

⇒ respirer profondément ;

⇒ recevoir l’énergie des plantes (balades en forêt, plantes à la maison) ;

⇒ marcher pieds nus dans des lieux naturels, ou sur des matériaux naturels chauds (bois, laine) ;

⇒ manger des aliments vivants (fruits, légumes, plantes sauvages, graines germées, algue…) ;

⇒ augmenter ses pensées positives ;

⇒ développer sa spiritualité, sa compréhension de la Vie ;

⇒ faire le tri dans ses relations (éviter les vampires et les manipulateurs) ;

⇒ faire de l’exercice (pas forcément du sport, il s’agit juste de se bouger !) ;

si nous voulons nous sentir bien, faisons du bien aux autres, et cette énergie donnée nous sera rendue démultipliée (voir le film « La Prophétie des Andes »).

Extrait du film de James Redfiel : La Prophétie des Andes :

http://www.dailymotion.com/video/x4ivb2_la-prophetie-des-andes-james-redfie_news

Les champs énergétiques des êtres vivants se mêlent constamment, s’entrecroisent et s’influencent. Faites-vous du bien, et faites du bien aux autres, en vous gorgeant d’énergie, sans la voler !

Inspiré de l’article de Jean-Paul Thouny du site : www.energie-sante.net

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *