Se laisser transporter par la joie

Sauts de Joie

Vous rappelez-vous la dernière fois où vous vous êtes laissé aller librement à la joie, je veux dire laisser vraiment s’exprimer une joie authentique, sans retenue, sans peur de passer pour un énergumène ?

Je ne parle pas d’une joie artificielle, mais d’une vraie joie qui émane du fond du cœur.

Comme par exemple ces athlètes des jeux olympiques qui viennent de remporter une médaille, fruit d’années d’efforts et de persévérance enfin  récompensées ! Ou encore cette équipe de football remportant une coupe tant espérée. Certains vont exploser leur joie en se roulant et en faisant des culbutes sur la pelouse, en se serrant dans de chaleureuses accolades, mêlées de bonheur, de soulagement et de gratitude, parfois aussi accompagnées de larmes de joie.

Pour ma part, la dernière fois que j’ai explosé de joie sans peur du regard d’autrui, ce fut lorsque, il y a un peu plus d’un an, j’ai appris que j’allais être grand-mère ! Les circonstances étaient plutôt cocasses. Je venais de terminer une représentation théâtrale dans laquelle je jouais la personnification de la Peur, et à laquelle j’avais convié mes enfants.   Je me hâtai d’aller les rejoindre dans la cafétéria, sans avoir pris la peine de me changer ni de me démaquiller.  

Quand mon fils et ma belle-fille m’annoncèrent l’extraordinaire nouvelle, je bondis de joie, les embrassai tour à tour, pleurant de joie, et criant haut et fort à qui pouvait m’entendre : « Je vais être mamie,  je vais être mamie ! ». Cet élan démonstratif de joie  contrastait avec le costume et le masque de la Peur que je n’avais pas pris le temps d’ôter.

Mais ce n’était pas le plus frappant ! Très peu de personnes présentes ont relevé l’évènement. Juste une ou deux membres de la troupe sont venues me féliciter, moi qui m’attendais à une salve d’applaudissements.  Bon, d’accord, j’étais encore sous l’euphorisante énergie du spectacle et des ovations qui ont suivi.

N’empêche, cela m’a démontré que, quand on est dans la vraie vie et pas dans une représentation quelconque, quand on ne joue pas un rôle, le fait de se montrer authentique, de montrer sa joie et de l’exprimer librement autour de soi est souvent mal perçu.  Ce n’est pas « politiquement correct » !

Joie_famille

Vous est-il déjà arrivé de vous laisser transporter par une joie authentique, de crier votre bonheur, de sauter, de tomber dans les bras l’un de l’autre, de vous embrasser joyeusement ?

Ou au contraire, comme beaucoup, avez-vous peur de ne pas vous montrer « respectable », de passer pour un farfelu et préférez-vous alors jouer les apparences plutôt que l’authenticité ?  Ah ! Toujours cette terrible peur du jugement qui freine le plaisir de la communion.

L’expression et le partage de la joie, comme de tout autre sentiment, renforce les liens. Que ce soit en couple, en famille, entre amis, collègues ou au sein d’un groupe dans lequel vous vous trouvez, laissez-vous transporter par la joie, vous serez d’autant plus heureux !

 

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *