Nous sommes des émetteurs-récepteurs !

Magnétisme

Je me passionne de plus en plus pour les lois de l’univers, non pas dans un but de parfaire mes connaissances scientifiques – assez rudimentaires je l’avoue – mais parce que je constate qu’elles sont incontournables si l’on veut comprendre le fonctionnement de notre propre vie !

Les récentes découvertes en neuro-sciences et en physique quantique nous le confirment.

Nos pensées et émotions créent notre expérience

 

L’une des principales lois qui régissent l’univers est la LOI D’ATTRACTION qui, appliquée à l’échelle de nos existences, constitue la loi de causes à effets, qu’on le veuille ou non, qu’on en soit conscient ou pas.  Nous sommes tous des émetteurs-récepteurs.

Ce sont nos vibrations et pensées, ou plutôt croyances, qui attirent à nous les personnes et évènements – « attention à ce que tu souhaites, tu pourrais bien l’obtenir … ».

Si nos pensées et sentiments sont positifs – joie, plaisir, empathie, gratitude – nous augmentons notre vibration, et devenons des aimants qui attireront à nous des personnes et évènements positifs, donc à vibration haute.  A l’inverse, si nous entretenons des pensées et émotions négatives – haine, colère, rancune, jalousie – nous attirons dans notre vie des relations conflictuelles, des injustices, des trahisons, voire même des accidents.

Sommes-nous responsables de ce qui nous arrive ?

 

Certains affirment que nous sommes dès lors « responsables » de ce qui nous arrive et de ce qui nous entoure.  Je préfère dire que nous sommes « créateurs » de notre existence.  Il ne s’agit nullement de nous culpabiliser.  En effet, si nous ajoutons un sentiment de culpabilité en affirmant aux personnes qu’elles sont forcément « responsables » des situations difficiles qui se présentent à elles, ce sentiment ne ferait qu’accroitre leur vibration négative et leur attirer encore plus de contrastes.

Nous sommes donc « à l’origine », mais pas nécessairement « responsables » de ce qui nous arrive.  Nous sommes souvent conditionnés par d’anciennes croyances limitantes, de vieux schémas enfouis depuis l’enfance, inculqués lors de notre éducation, souvent de générations en générations.

Là où notre responsabilité est engagée, c’est lorsque nous prenons conscience de ces conditionnements, et que nous décidons – ou pas – de nous en libérer.   Exemple de croyance limitative : « Je ne suis pas assez bien ».  Nous pouvons effectuer un travail de libération en modifiant cette pensée comme suit : « A présent, je décide de me libérer du besoin de me sous-estimer. J’ai droit à ce que la vie offre de plus beau et je m’autorise à l’accepter ».

Notre expérience peut changer nos croyances

 

De même que nos croyances sont à l’origine de ce que nous vivons, notre expérience peut changer nos croyances.  Ainsi, dans la mesure du possible, faites travailler votre mémoire : associez le plus souvent possible vos nouvelles croyances positives aux ressentis et émotions que vous avez déjà pu expérimenter lors de situations positives passées.

Une autre loi universelle régissant l’univers est la LOI DES POLARITES, celle de l’attraction-répulsion. Cette loi agit de manière à nous faire rencontrer des personnes ou situations qui sont à l’exact opposé de ce que nous pensons être; tout comme le jeu de victime/agresseur ou soumis/dominant, introverti/extraverti, etc.

De même, nous ne pouvons ressentir de la joie véritable sans avoir connu la souffrance au préalable, la paix sans avoir vécu le conflit, l’abondance sans avoir expérimenté la limitation.

Donc, d’un côté nous attirons à nous des situations et personnes se trouvant sur la même fréquence vibratoire que nous, en vertu de la loi d’attraction – « qui se ressemble s’assemble ».  Et de l’autre, nous éprouvons de l’attirance envers des évènements ou personnes qui sont à l’opposé de ce que nous semblons être, en vertu de la loi des polarités – « les contraires s’attirent » !

Equilibrer les forces qui s’opposent

 

Tout cela se passe bien sûr le plus souvent d’une manière inconsciente.  Les circonstances et les personnes que nous rencontrons ont pour objectif de nous aider à prendre conscience des parties qui s’opposent en nous, de les intégrer, afin de nous en libérer, de sortir du cycle des schémas répétitifs, et par là de nous élever.

C’est un fait qu’il existe et existera toujours des forces contraires dans le monde.  La question qui se pose alors est la suivante : comment trouver un équilibre dans cette perturbante instabilité ?

Je propose comme première piste de ne pas focaliser sur les personnes ou évènements dérangeants, sous peine de renforcer les énergies négatives qu’ils émettent.  Voici donc une autre loi universelle : TOUT CE A QUOI ON RESISTE PERSISTE.

Chers co-créateurs, je ne dis pas qu’il ne faut pas « se battre » pour faire changer les choses en vue d’une amélioration, quand cela est du domaine du possible.  Tout changement demande un effort, et des actions à prendre.  Mais l’idéal est de le faire dans un esprit constructif et non combatif.

– Agir « pour » et non « contre ».

– Apprendre à lâcher prise

– Se concentrer sur un maximum de choses positives : sachons voir le côté positif en toutes circonstances.

– Le plus souvent possible, restons centrés, conscients de notre être dans l’ici et maintenant.

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *