L’inconscient, notre pilote automatique

Notre inconscient nous gouverne à 80 %

 

InconscientNotre inconscient contient un programme, qui est notre système de croyances forgé au fil du temps à partir des répétitions qui nous ont été inculquées par notre système éducatif, culturel, religieux, et par nos expériences passées.

Souvent, ces croyances sont la cause de nos auto-sabotages; elles nous limitent car elles nous enferment dans une sorte de prison mentale, dans des schémas limitants.  Nous les appelons donc des croyances limitantes.

Comment cela se passe-t-il au niveau du cerveau ?

Les 3 cerveaux : au fil de notre évolution terrestre, nous sommes passés par des  étapes successives dans la formation de notre cerveau actuel :

Le cerveau reptilien :

Il agit inconsciemment pour assurer notre survie : c’est lui qui régule les fonctions vitales qui nous maintiennent en vie : respiration, fonction cardiaque … C’est lui aussi qui détermine nos comportements face à un danger et notre réaction émotionnelle de base face au stress, dans un instinct de survie comme chez les animaux : la fuite en réponse à la peur, l’attaque, le combat en réponse à la colère et la soumission, le repli sur soi en réponse au sentiment d’impuissance, de découragement.

Le cerveau limbique :

– Le paléo-limbique : il régule les rapports de force (dominance-soumission) au sein d’un groupe;

– Le néo-limbique ou cerveau automatique : c’est ici que, à l’aide de l’hippocampe, sont fixées les informations dans notre mémoire inconsciente, où sont enregistrés nos expériences, nos émotions et nos apprentissages. C’est le siège de nos valeurs, motivations, intolérances, tabous, blocages, conditionnements, habitudes, croyances. C’est ici que se créent nos automatismes.

Le cerveau pré-frontal (ou néo-cortex) ou cerveau adaptatif :

Il traite la complexité et la nouveauté. C’est lui qui permet de modifier notre mode de pensées et de gérer nos émotions. C’est notre mémoire consciente, notre mental, qui nous permet de faire des liens, de raisonner, et donc d’émettre de nouvelles pensées, de nouvelles croyances.

Notre inconscient est comme l’intérieur de notre maison

 

Imaginez que l’intérieur de votre maison représente votre inconscient. Les fenêtres de votre maison sont vos cinq sens, à travers lesquels vous captez les informations du monde extérieur : vue, ouie, odorat, goût, toucher.   Si vos fenêtres comportent des rideaux ou volets, ils représentent vos filtres, qui vont déformer la réalité extérieure. La plupart des informations qui entrent par nos fenêtres dans notre monde intérieur sont inconscientes. En effet, nous avons environ 60.000 pensées par jour, dont la plupart sont inconscientes.

Imaginez maintenant que votre porte d’entrée est l’accès au monde extérieur, par lequel vous laissez entrer les informations conscientes, les quelques 4.000 pensées par jour dont nous avons conscience. C’est notre conscience objective.

Ces informations conscientes vont être stockées temporairement dans votre hall d’entrée, là où notre esprit décide de ce qui entre et sort de notre conscience.  Un peu comme lorsque vous revenez du supermarché avec vos sacs de courses. C’est votre zone de tri, là où les informations sont traitées, analysées, organisées. C’est notre conscience subjective, notre cerveau pré-frontal.

Lorsque nous avons effectué ce travail d’analyse et de tri, nous allons ranger les informations à l’intérieur de notre maison ; c’est notre zone de stockage, là où les informations sont mémorisées, archivées. Cette zone de stockage est notre inconscient, notre pilote automatique. C’est la partie de notre cerveau qu’on appelle le limbique. Elle représente aussi notre zone de confort, là où sont programmés nos conditionnements et habitudes.

Si notre maison est mal rangée, encombrée, polluée, cela traduit notre état d’esprit inconscient, pollué par des pensées et émotions négatives, de la confusion et du stress.

Nos comportements, réactions, pensées et émotions sont le résultat de notre programme installé dans notre subconscient. Lorsque ce programme nous limite, comme le logiciel malveillant d’un ordinateur, il est temps d’effectuer un nettoyage ou un reformatage !

Notre réalité extérieure est le reflet de notre réalité intérieure

 

La plupart d’entre nous fonctionnons sous pilote automatique, sans nous rendre compte de nos automatismes. Notre réalité extérieure devient le reflet de notre réalité intérieure. On peut dire aussi : « On récolte ce qu’on sème » : tout ce que nous ensemençons dans notre subconscient et alimentons par la répétition devient un jour notre réalité. Nous pouvons transformer celle-ci en modifiant notre programme inconscient, en lui insufflant de la nouveauté : changer ses croyances, transformer ses pensées négatives en pensées positives, modifier ses habitudes et adopter de nouveaux comportements.

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *