Faire perdurer la magie de Noël

Etoile Noël Rois magesLa morosité des débuts d’année

Jusqu’il y a quelques temps, je n’avais jamais beaucoup apprécié les débuts d’année.  Ceux-ci ont toujours dégagé en moi une sensation d’inconfort, une sorte de malaise empreint d’un sentiment inextricable de morosité.

La raison en était certainement ces lendemains de fêtes vaseux, conséquences d’une série d’excès en tous genres : nourriture, boissons, courses folles dans les magasins, veillées tardives et manque de sommeil …

Et puis, il y avait ce changement brutal de rythme de vie : après un mois d’effervescence, de la Saint-Nicolas à l’Epiphanie, dans une joyeuse magie où tous les rêves étaient à nouveau permis, où les lumières étincelantes venaient tout à coup égayer l’obscurité des journées fugaces, où les plus beaux contes de Noël nous étaient dévoilés, où beaucoup pouvaient enfin savourer quelques jours de congés tant attendus et mérités, et où d’autres avaient la chance de goûter au bonheur des vacances au ski, …

alors, arrive sans crier gare, comme un grand panneau « STOP ! » que l’on vient placer devant vous, le retour à la réalité, le réveil brutal de début janvier, le début de l’année, le début d’un nouvel espoir avec tous ses vœux qui l’accompagnent, et toutes ses bonnes résolutions que l’on tiendra … ou pas.

Ajoutez à ce réveil, des températures souvent les plus froides de l’année, et une rentrée de vacances qui présage de longues semaines encore avant le retour des prochains congés !

Les bonnes résolutions

OK, retour donc à la réalité de la vie avec, disions-nous … les bonnes résolutions de début d’année.  Et pourquoi pas ?  Dans le mot « réveil », il y a aussi « éveil ».  Cela peut être l’occasion d’un éveil au changement, à une nouvelle opportunité, un nouveau projet, un challenge, ou bien à un nouveau concept de vie.

Pourquoi ne pas en profiter pour fixer de nouveaux objectifs ?  Pourquoi attendre le prochain Noël pour à nouveau se laisser aller à rêver et espérer ?

Enfants, nous avons été plongés dans la tradition de nos parents qui nous ont déterminés à croire qu’il suffisait de demander à Saint-Nicolas ou au père Noël pour recevoir des cadeaux.  Ensuite, la lucidité de notre raisonnement mental nous a fait abandonner nos illusions d’enfant, non sans grande déception !

Croire à nouveau dans la magie de Noël

A présent, j’ai compris que nous pouvions ressusciter notre croyance.  Nous autoriser à faire nos demandes à l’Univers, avec la certitude absolue qu’il nous livrera notre commande, quoi qu’il arrive.  Et l’Univers peut nous apporter encore bien plus que le Père Noël ou Saint-Nicolas, davantage que des choses matérielles.  Il peut en plus nous apporter ce qui ne s’achète pas : l’amour, la paix, la joie, la possibilité de vivre nos rêves, autant de précieux cadeaux de la vie.

A condition que nous apprenions à utiliser la loi d’attraction, et, bien sûr – non que nous soyons suffisamment sages pour le mériter dans le sens où nos parents l’entendaient – mais que nous nous reconnections à notre moi profond, et que nous soyons à l’écoute de notre sagesse intérieure et de nos intuitions.

Telle la route que les rois mages ont parcourue en suivant l’étoile de Bethléem, nous pouvons aussi emprunter la route vers nos objectifs, guidés par notre propre étoile intérieure.

Fixons dès à présent nos buts à atteindre, en commençant par acquérir la certitude que nous pouvons réaliser nos rêves, que nous sommes les créateurs de notre vie, que l’univers qui nous entoure est comme une immense boule de pâte à modeler, et que nous pouvons nous en servir pour façonner notre réalité et devenir l’artiste de notre vie.

Ainsi, nous pourrons faire perdurer la magie de Noël aussi longtemps que nous le souhaiterons.

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *