Faire du neuf à partir de l’ancien

HPIM0064

Si vous vous trouvez comme moi, dans cette même partie du globe au climat dit « tempéré », vous souffrez sans doute depuis quelques semaines d’un crucial manque de rayonnement solaire – et donc de vitamine D.  Vous avez essuyé d’interminables averses de pluie, et peut-être même avez-vous subi des dommages causés par les inondations.

Tâchons de laisser tout cela derrière nous, et faisons du neuf à partir de l’ancien !

Car oui, ça y est, l’été est arrivé !  Après un printemps particulièrement humide cette année, nous attendons avec impatience l’arrivée des beaux jours pour venir enfin réchauffer notre climat morose.

Et, tant qu’à faire, suivons la tendance du moment qui est à la récupération : créer du neuf à partir de l’ancien, customiser un meuble antique, remettre au goût du jour un vieux vêtement, rajeunir un vieil engin pour en faire un nouvel objet décoratif.

C’est précisément ce que j’ai réalisé il y a quelques jours.  Il stagne dans mon jardin un vieux tracteur-tondeuse laissé à l’abandon depuis des années, entouré par de gigantesques orties qui tentaient de masquer du mieux qu’elles pouvaient la laideur de ce vieil engin.

Enfilant mes gants de jardinage, j’entrepris d’arracher ces envahisseuses, allant jusqu’à en déterrer les racines une à une.  C’est d’autant plus facile lorsque la terre est fraîche et humide !  L’horrible mastodonte découvert, je l’ai amoureusement recouvert d’une avalanche de fleurs estivales multicolores, le transformant en objet décoratif, et offrant ainsi un cachet du plus bel effet dans cette partie de mon jardin.

Le temps est peut-être venu pour vous aussi d’aller déterrer un vieux démon caché au fond de votre jardin intérieur, d’aller arracher les racines de vieilles croyances qui ne vous servent plus, et de transformer cette machine défectueuse et inutile en la couvrant d’un magnifique massif de pensées aux couleurs joyeuses.

Mais attention, la vigilance est de mise : ne laissez pas de petites souches invisibles à l’œil, bien cachées et enterrées, refaire surface et envahir à nouveau votre nouveau parterre fleuri, sous peine de voir vos efforts réduits à néant !

Bon, je reconnais que mes fleurs ont déjà subi depuis les assauts des récentes averses et la voracité des limaces … L’abondance est à double sens !  Le meilleur remède, selon moi : un apport maximal de  lumière et de chaleur.  Puissent vos cœurs en être inondés cet été !

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *