Dépression saisonnière : des traitements naturels existent

Dépression saisonnièreExit la dépression saisonnière

Ce dimanche premier mars annonçait enfin la venue du printemps météorologique, et la fin de la dépression saisonnière, du moins je l’espère pour les 3 à 5 % de la population de l’hémisphère nord atteinte, dont principalement des femmes. Si vous vous reconnaissez dans : de la tristesse le matin, une passivité, une fatigue excessive, une tendance à manger beaucoup, surtout des sucreries, de la mélancolie, une absence de motivation et de la difficulté de concentration, bienvenue au club !

Induite par les phénomènes astronomiques et sous l’influence des rayons cosmiques, la saison du printemps est la plus prometteuse, elle témoigne d’une renaissance calquée sur le comportement de la nature en éveil après la période de repos hivernal.  Elle suscite des processus aussi bien biologiques que politiques, économiques et sociaux.

Nos comportements sont également influencés par ces chamboulements cosmiques.  A l’instar de la Lune qui rythme inévitablement nos vies et des soirs de pleine lune durant lesquels il semblerait que les agissements violents soient plus fréquents, les variations de lumière et de chaleur pourraient avoir une influence sur nos changements comportementaux.

Bonjour le printemps

A la venue du printemps, notre humeur se réchauffe progressivement en même temps que l’atmosphère sous les rayons du soleil, notre moral reprend du tonus à mesure que la lumière du jour accompagne un peu plus chacun de nos matins et de nos débuts de soirée.

Si vous faites partie des personnes sujettes à la dépression saisonnière – appelée aussi « blues de l’hiver » – vous constatez certainement une amélioration de vos symptômes.

Si ce n’est pas le cas, vous pourriez être tenté, si ce n’est déjà fait, de vous tourner vers votre médecin qui vous prescrira des solutions chimiques telles que des psychotropes et autres antidépresseurs, avec des effets secondaires peu bénéfiques.

Remèdes naturels

Des dépressions, saisonnières ou autres, peuvent être traitées par des remèdes naturels.  Je vous en énumère les principaux ci-après.

L’aromathérapie

Utilisez l’aromathérapie pour agir sur votre mental et vos émotions.  Les huiles essentielles ont un pouvoir énergétique qui agissent vibratoirement sur les corps physique, mental et émotionnel.  Voici celles que je trouve les plus efficaces et que je préconise en respiration, en diffusion, ou à diluer dans une huile végétale pour un massage relaxant :

– HE de Lavande Vraie : la base de la pharmacie aromathérapeutique ! Outre ses merveilleuses propriétés sur le corps physique, elle amène harmonie et équilibre, assagit les émotions, l’anxiété, les phobies, les troubles du sommeil.  Elle nettoie et purifie l’aura, aide à surmonter ses schémas éducatifs et à trouver sa propre orientation.  Elle conduit au respect de soi-même.  Favorise l’inspiration et le lâcher-prise.

– HE d’Orange Amère (Bigaradier) : elle équilibre, calme et apaise tout en redonnant l’énergie pour « aller de l’avant » si besoin.  Elle est efficace en cas de déprime, anxiété, « ras-le-bol », trouble du sommeil, psychoses, obsessions y compris sexuelles.

. l’HE de Mandarine : elle est euphorisante, atténue les angoisses et l’irritabilité, procure un sentiment de protection, aide une meilleure expression de soi ; elle libère la mémoire cellulaire, stimule la capacité d’envisager les changements avec enthousiasme, elle est aussi une aide pour surmonter un deuil.

– l’HE d’Epinette Noire : elle est un neurotonique agissant comme la cortisone.  Elle permet la relaxation, et est aussi un anti-épuisement efficace.  En plus d’améliore le système immunitaire, elle contribue à diminuer des sensations de sevrage aux médicaments chez les personnes dépendantes. Elle transmet confiance en soi et permet de combattre les peurs.

– Certains compléments alimentaires tels que : millepertuis, valériane, camomille, magnesium, etc. peuvent aider lors de crises d’angoisse ou de stress.

– Les fleurs de Bach apportent également une grande aide sur le plan de la gestion émotionnelle.

La luxthérapie, ou luminothérapie

Traitement par la lumière : une exposition de 15 à 30 minutes par jour, de préférence au lever, à une lampe blanche de haute intensité (entre 5000 et 10000 lux).

L’efficacité de la lumière vive repose sur sa capacité à réguler notre horloge biologique perturbée par des désordres chronobiologiques, à savoir les rythmes circadiens et les sécrétions de plusieurs hormones comme le cortisol, la TSH (thyréostimuline) et la mélatonine. La mélatonine est une hormone secrétée par la glande pinéale lorsqu’il fait noir, sa synthèse étant bloquée par l’exposition à la lumière. Il faut donc éviter de pratiquer des séances le soir, surtout si vous souffrez d’insomnie, afin de garantir une quantité suffisante de sommeil car la mélatonine favorise l’endormissement.

Une bonne hygiène de vie

– Sortir s’aérer.  Dès qu’apparaissent les rayons du soleil, profitez le plus souvent possible de leurs bienfaits pour relancer la production de vitamine D.  Faire des exercices en plein air, du sport ou une longue marche couplée à une longue exposition à la lumière du jour tout en respirant de l’air frais booste l’énergie et libère des endorphines, procurant une sensation de bien-être et améliorant l’humeur.

– Equilibrer son alimentation :

Manger si possible bio, éviter les céréales, les produits laitiers, les sucres rapides.  Privilégier les farines et riz complets, le quinoa, les fruits et légumes, les légumineuses, les fruits secs, les bonnes huiles (sésame, olive, colza), les petits poissons de début de chaîne alimentaire, moins pollués au mercure et riches en acides gras oméga-3 (harengs, sardines, maquereaux, anchois …).

Les thérapies alternatives

Enfin, outre la psychothérapie traditionnelle, une multitude de techniques de thérapies alternatives connaissant un succès grandissant :

– Techniques de relaxation : méditation – sophrologie – Mindfullness – Hypnose et auto-hypnose

– Thérapies énergétiques : Reiki, massages, réflexologie, chromothérapie ou colorthérapie, magnétothérapie

– Art-thérapie

– Danse-thérapie

– Yoga du rire

– Thérapies brèves : PNL (Programmation Neuro-Linguistique), EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing ou Reprogrammation par mouvement des yeux), EFT (Emotional Freedom Technique ou Technique de libération des émotions), ANC (Approche Neuro-cognitive et Comportementale).

Conclusion

Evitons autant que possible la prise de substances chimiques qui risquent la dépendance, l’asthénie et même, dans certains cas,  des idées suicidaires, au profit de traitements naturels.

En outre, si je reconnais qu’il n’est pas facile de vivre sereinement dans le monde tel qu’il est actuellement, je suis convaincue que nous avons le pouvoir de changer ce monde en changeant notre vision des choses et nos comportements.  Nous pouvons choisir d’éviter les situations ou les personnes « toxiques », améliorer notre environnement, soigner nos relations, éviter de se laisser imprégner par les mauvaises nouvelles dans les médias qui nous dépriment ou nous font peur, et cultiver le plus souvent possible la positive attitude.

Partagez:

8 thoughts on “Dépression saisonnière : des traitements naturels existent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *