A propos du chaos en Syrie et ailleurs …

Nous sommes tous – ou presque – consternés en ce moment devant l’ampleur des tragiques massacres subis par la population d’Alep.  A la fois nous sommes tiraillés entre l’envie de venir en aide, et le besoin de nous détacher de l’émotionnel qui nous déstabilise et au final n’aide personne, si ce n’est le désir de faire bouger les choses.

Il n’est plus temps de se demander qui sont les responsables de ce chaos, ni de pointer des coupables. Combien de temps allons-nous encore perdre à chercher à découvrir la vérité, qui a raison et qui a tort ?

Les questions à se poser maintenant sont :

 

Que faire devant ce sentiment d’impuissance qui engloutit les populations touchées par les guerres, ainsi que celui qui submerge des milliers, voire les millions de personnes qui, comme vous et moi, s’insurgent devant ces massacres abominables.

Quel est le sens de tout cela ?  Que nous renvoie tout ce chaos qui règne un peu partout dans le monde, et à tous les niveaux : politique, environnement, finances, santé ?  Ces injures contre notre humanité sont-elles le signe d’une énorme crise de guérison, la plus grande que notre humanité ait connue ?

Nous sommes nombreux à avoir décidé de changer de vie après un déclic : un divorce, une maladie, un licenciement, une faillite … ?  Une prise de conscience nous a été nécessaire pour nous ouvrir à la possibilité de prendre un nouveau virage, de transformer un échec en réussite, une expérience douloureuse en richesse, de transformer le plomb en or.

Toute cette société est en train de s’effondrer, tandis que de plus en plus de monde s’ouvre à un nouveau niveau de conscience. Il n’est plus temps de se cacher, ni de faire l’autruche.

Ce monde qui nous écoeure n’est-il pas le reflet de notre propre monde intérieur, de nos conflits internes irrésolus ?  Et si le but de tout cela était de mettre la lumière sur nos propres zones d’ombre ?

La lumière éclaire l’ombre, elle la révèle.

 

Lumière-ombre

Oui le monde va changer, j’en suis certaine. Mais cela nécessite un nettoyage en profondeur de tous les poisons qui nous abiment de l’intérieur.

Et si nous commencions par nous nettoyer nous-mêmes, nous épurer de toutes les blessures que nous portons et répétons depuis des générations, de tous nos conditionnements, peurs, croyances limitantes, de notre mental qui nous fait croire à cette impuissance, qui nous voit petit, alors que nous sommes bien plus grand que ce que nous croyons être.

Le moment n’est-il pas venu de nous éveiller à notre véritable nature, notre partie divine qui, elle, connait les règles du jeu ?

Qu’il est long notre apprentissage sur terre pour enfin oser observer à l’intérieur de nous, avec toute l’humilité et la sagesse nécessaires, et regarder en face nos parts d’ombre, les accueillir, les reconnaître, et nous en désidentifier.  Combien de fois ne nous surprenons-nous pas à nous auto-saboter, à nous critiquer, à nous dévaloriser, à nous comparer ?

Notre véritable nature n’est pas constituée de ces parts d’ombre, ce sont des constructions de notre mental apeuré. Nous sommes bien plus que cela, nous ne sommes pas ce que nous croyons être.

Nous sommes venus faire cet apprentissage dans le monde de la matière, celui de la dualité.  L’univers dans lequel nous vivons est duel, il est composé d’une double polarité, qui a pour effet une succession de transformations, de morts et de renaissances, d’attraction et de répulsion. L’univers est en perpétuelle expansion.  Et nous sommes, nous aussi, en perpétuelle évolution. Ce sont les lois universelles, les lois de la vie en perpétuel mouvement.

Notre propre évolution, ainsi que celle de l’humanité, passe aussi par ces phases de transformations, de destructions et de reconstructions. Un jour viendra où nous n’aurons plus besoin de faire cet apprentissage dans le monde de la dualité. Un jour où nous aurons fusionné nos polarités, et alors nous connaîtrons un autre monde.

Changeons-nous et le monde changera.

 

Récupérons notre puissance, retrouvons le pouvoir de faire la paix avec nous-même et avec notre entourage, et nous aurons le pouvoir de pacifier le monde. Cela commence déjà en nous.

Partagez:

2 thoughts on “A propos du chaos en Syrie et ailleurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *